Accédez à l'intranet
Connect with Google
Ou

Si vous n'avez pas de compte Mail LuxDev




J'ai oublié mon mot de passe

Aide

République du Sénégal

Entouré de la Mauritanie, du Mali, de la Guinée et de la Guinée-Bissau, et englobant la Gambie, le Sénégal est un petit territoire qui a une longue et riche histoire politique et culturelle.

Le fleuve Sénégal forme la frontière avec la Mauritanie et son principal affluent marque les limites avec le Mali. Au centre, le Saloum se jette dans la mer par un long estuaire encombré de mangroves. Ces fleuves sont sujets aux variations saisonnières, sauf le Sénégal qui a été aménagé pour permettre l’irrigation de son delta.

La géographie du Sénégal n’est pas très favorable à l’agriculture. En effet, bien que très arrosée au sud, la majeure partie du pays est en zone sahélienne assez sèche. Les cours d’eau sont rares et, combinés au caractère plat du pays (l’altitude dépasse rarement 100 m) et au faible débit des fleuves, cela constitue un sérieux handicap naturel au développement agricole des régions. Le Sénégal est un pays de quasi-monoculture (arachide) et de faibles ressources du sous-sol. La pêche, qui fut longtemps un des principaux produits naturels du pays, est en déclin rapide.

Trois grands groupes ethniques (wolof, sérère et djoula) composent la population sénégalaise qui est en très grande majorité de confession musulmane. Une langue nationale commune (le wolof), est parlée sur l’ensemble du territoire, ainsi qu’en Gambie. L’enseignement est cependant donné en langue française.

La population sénégalaise est très inégalement répartie entre les 11 régions du pays. La région de Dakar, qui occupe 0,3 % de la superficie, abrite près de 22 % de la population totale. On estime à 2 millions le nombre de Sénégalais travaillant à l’extérieur du pays.

Le Sénégal, qui fut un pays prospère, a vu son déclin s’amorcer à partir des grandes sécheresses des années 1970. Le tissu industriel reposait sur les huileries d’arachide, la pêche et dans une moindre mesure le coton. Il s’est effondré avec la chute des cours mondiaux des denrées, la surexploitation des ressources et la transformation des habitudes alimentaires en Europe, principale importatrice des produits sénégalais. Le gouvernement, n’ayant pas pris à temps la mesure de ce déclin, n’a pas mis en place une politique de rechange et de restructuration suffisante. Le secteur informel continue de dominer l’activité économique de la population sénégalaise.

Après avoir vu son économie se contracter de 2,1 % en 1993, le Sénégal fait un revirement important avec une moyenne de croissance réelle du PIB de plus de 5 % par an (1995-2007). Le pays a été affecté par le ralentissement économique mondial en 2009 et la croissance du PIB a chuté en dessous de 2 %. En tant que membre du Comité économique et monétaire ouest africain, le Sénégal travaille à l’intégration régionale avec un tarif extérieur unifié et une politique monétaire plus stable. Le taux de chômage est cependant élevé et continue à inciter des migrants de fuir le Sénégal à la recherche de meilleures possibilités d’emploi en Europe.

Évolutions des activités au Sénégal (en milliers EUR)

Distribution des déboursements par secteur en 2017

Tous nos projets au Sénégal

Projets en préparation au Sénégal

Code Projet Titre Secteurs Budget Indicatif
SEN/031Santé et protection socialeSanté26 000 000 EUR
SEN/032Formation professionnelle et techniqueÉducation - Formation et Insertion professionnelles26 000 000 EUR